UA-65052137-1 UA-65052137-1 UA-65052137-1 UA65052137-1


25.03.2014

Adieu Jean-Pierre, le village te pleure.

décés-jp.labatutIl est parti sur la pointe des pieds, s’éteignant sans bruit, lucide et courageux jusqu’au dernier souffle, vaincu par un mal insidieux qui le détruisait depuis des mois. Jean-Pierre Labatut, né le 19 juin 1938 à Carcassonne, était une figure du village, sa mémoire vivante et son meilleur metteur en scène. Son village il l’adorait au point d’avoir constitué au fil des ans une riche collection d’images et de souvenirs qui fait  - et fera encore longtemps – le bonheur des connaisseurs et de l’association « Patrimoine Historique & Culturel de Villasavary »

 

Il avait voué sa vie professionnelle à La Poste où il entra en 1966 à Villeneuve-St.Georges. Après 3 ans en région parisienne, il descend à Toulouse où il travaille au tri de nuit. Par concours, il accèdera au grade d’agent d’exploitation en 1975 et de conducteur de travaux en 1982. En 1984, il doit remonter l’hexagone et rejoint Paris-Austerlitz mais savoure un an plus tard son retour au pays. C’est à Cugnaux (31) qu’il mettra un terme à sa carrière en 1998.

 

Et là commence, pour son plus grand plaisir, une deuxième vie ponctuée d’instants ludiques au sein du club de billard et surtout de journées entières au service de l’histoire locale. Il participait à toutes les manifestations publiques. A la fois historien, généalogiste, photographe, monteur, archiviste, compétent et à l’aise dans le numérique et l’informatique, cet autodidacte a su faire remonter au présent la vie d’antan entre la Porte Rouge et le Pradel. Des heures et des jours de travail et toujours sur le mode humilité et discrétion.

 

Les vieilles pierres des rues du Villa, qui ont peut-être une âme, ont vu passer une dernière fois, mardi 25 mars, sous un ciel froid qui pleurait de grisaille, leur ami Jean-Pierre Labatut, un être foncièrement bon et honnête, pudique et généreux.

Nombreux sont celles et ceux qui ont tenu à l’accompagner à son dernier repos, partageant la douleur des familles auxquelles nous présentons nos plus sincères condoléances.

23:57 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : décés-jp.labatut | | |

Commentaires

à Luc, à juliane et à Kikite toutes mes condoléances et tous mes bons souvenirs de la rue de la poste et aux souvenirs que jean-pierre n'a cessé de faire revivre en portant un amour inconditionnel à notre village et à ses familles.

Écrit par : larrere née planques andree | 28.03.2014

Les commentaires sont fermés.