UA-65052137-1 UA-65052137-1 UA-65052137-1 UA65052137-1


09.11.2014

Maritxu a chanté et dansé ses 100 ans

marie-soler centenaireci-contre : Maria au bord des larmes quand le maire a évoqué son parcours.

Pour son « Cent-à-Maria  elle a fait une entrée de star dans les halles, vers midi, samedi 8 novembre, accueillie par ses proches et ses nombreux amis.». Cette pétillante centenaire est née le 4 novembre 1914 à Fuentarrabie, en Espagne, sous le nom de Maria Carlota Alonso, Devenue aujourd’hui une Maria Soler qui n’a pas du tout forcé pour entonner « la paloma » et « Guantanamera », avant de danser avec son fils sous les regards sidérés de ses invités. Et de partager un monumental gâteau et un buffet froid d’une rare élégance.

 Après les mots adressés par le maire, et la séance photo avec les dévouées assistantes du CIAS on a découvert l’étonnante biographie de la centenaire. Un condensé de 7 pages adroitement élaboré par ses proches, avec des références teintées d’humour à  Hitler, à Franco, à Jaurès, et même à « Luis Mariano avec qui  j’ai dansé au pays basque et qui…...me doit encore des sous ". 

 Mais ce parcours séculaire ne fut pas toujours bling bling. A l’école, Maria n’était pas très sage.« J’entrais par la porte et me sauvais par la fenêtre, préférant aller danser le fandango » avoue-t-elle en riant. Sebastiana, sa maman, était serveuse au buffet de la gare d’Hendaye mais Maria ne connaîtra jamais Dominique, son papa Français, mort dès les premiers moisde la grande guerre. Une guerre qu’elle traversera notamment en petits boulots de bonne,

Echouant à Pau, après avoir découvert des wagons où s’entassaient des hommes frappés d’une étoile jaune, elle entre en Résistance sans trop s’en rendre compte. « Le fils de Madame m’a demandé un jour d’aller à la gare et de lui faire un rapport sur les gens qui descendent des trains, combien d’hommes, leur allure, leurs vêtements »

Maritxu  - on l’appelait ainsi, à la mode basque – vivra encore bien des péripéties qui nous prendraient des pages. Allez, encore une anecdote.

Plus insouciante et insoupçonnable que les autres filles de son âge, un jour elle est choisie pour livrer du poisson d’Hendaye à Beobia. Durant 3 mois elle fera ce trajet à vélo et ce n’est qu’après la guerre qu’elle apprendra que l’anse creuse d’un panier de poissons contenait des messages pour des Résistants.

En 1946, Maritxu épouse José Soler qui a combattu à Madrid et en Catalogne, avant de vivre la Retirada. Le brave homme travaillera en Gironde, puis à la mine à la Grand-Combe où il échappe miraculeusement à un coup de grisou. Il abandonnera ce travail pour se consacrer à celui de la coupe du bois. En 1950 toute la famille se retrouve à St.Jean-du-Gard et s’agrandit. Floréal et Raphaël viennent l’égayer. Toute la famille connaîtra ensuite des étapes en Allemagne, en Marne, en Lorraine où José et Maritxu seront naturalisés Français en 1960. Puis c’est l’Alsace, la Normandie, les Vosges, la naissance de la 1ère petite-fille Marie, avant de poser les valises à Villasavary le 24 avril 1977. D’autres parents les y rejoignent car chez les Soler, la famille s’est encore agrandie et la famille c’est sacré.

 Tous nos vœux de bonne santé et de longévité à Maritxu, nouvelle doyenne du village.

ci-dessous : la centenaire a soufflé 10 bougies pour 10 décennies

marie-soler centenaire

marie-soler centenaire

Elle a toujours gardé son joli filet de voix ...

marie-soler centenaire

...et a dansé le tango avec son fils Raphaël, sans le moindre faux pas,

marie-soler centenaire

ci-dessus :  Les assistantes du CIAS l'ont affectueusement chouchoutée

A sa droite, (en rouge) on reconnaît Anne-Marie, 93 ans, sa voisine et amie de longue date 

14:02 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : marie-soler centenaire | | |

Commentaires

Mamie n'a pas cent ans, la preuve : elle chante et danse toujours le tango...
On n'a pas pu être là, mais le coeur y était !
Grosses bises à la doyenne de Villa.
Les Grenoblois

Écrit par : Sébastien | 09.11.2014

Mamie toujours bon pied bon œil ,elle m'étonnera toujours ,je n'ai pas pu être là ,mais mes pensées étaient près d'elle pour fêter ce bel évènement .
Plein de bisous à cette magnifique grand mère Boise

Écrit par : becker | 11.11.2014

Mamie Villasavary, un phénomène, une encyclopédie, mais surtout une dame pleine de bonne bonne humeur avec un grand coeur!! Certains fêtent les 100 ans d'autres leurs 3 premiers mois!!! Toute la famille de la pointe du Raz penses à vous!
Pleins de bisous et à très bientôt!!!

Écrit par : Martin | 12.11.2014

Amis de Raphael et Mauricette, nous adressons tous nos vœux à Mamie Villasavary que l'on a eu le plaisir de faire la connaissance à l'occasion d'un séjour en Normandie, nous rendant visite à Romilly sur Andelle !

Nous avons pu remarquer son humeur joyeux, pétillant et l'envie de "tchacher" !

De gros bisous accompagnent ce message ! longue vie !

Très affectueusement

Rolland et Christiane

Écrit par : Esseau | 21.11.2014

Les commentaires sont fermés.