UA-65052137-1 UA-65052137-1 UA-65052137-1 UA65052137-1


28.01.2015

Deux champions en tête-à-tête à Villasavary

 

 

Cela pourrait être une simple « tchatche » de  café du commerce. Sauf que nos deux invités du jour,

Claude Spanghero et André Roca, ne sont pas des clients ordinaires. Ils sont de bons amis depuis 50 ans mais surtout  bardés d’un impressionnant palmarès, chacun dans sa spécialité. Et nous n’avons pas résisté à l’envie de nous glisser dans leurs échanges, et même de les doper.

 

Peu connu parce que moins médiatisé, le billard français est le dada d’André Roca, domicilié à la Barelle depuis 1984. Devenu évidemment conseiller technique du billard-club du Villa. A son tableau de chasse : plusieurs fois champion de l’Aude, champion de Midi-Pyrénées, puis du Languedoc-Roussillon, 5 demi-finales et 3 finales du championnat de France. « Accessoirement », s’amuse-t-il, « champion de Ligue du Midi de foot, division Honneur, champion de la 4ème Région militaire. J’ai même joué une saison de rugby à Bram ».

 

Question :  Au billard quels joueurs vous ont le plus marqué ?

Réponse :  « Jean Marty, 6 fois champions du monde, et Georges Bourèz, un vrai magicien »

Question : Peu de jeunes pratiquent le billard français. Pourquoi cette désaffection ?

Réponse :  « C’est un art très difficile et qui demande une énorme concentration…Alors… »

 

« Et tu crois qu’au rugby c’est facile » s’esclaffe Claude Spanghero dans un sonore éclat de rire. Et du coup nous voilà embarqués sur une navette de souvenirs ovales où  « le rugby à l’ancienne laissait plus de bleus sur les tronches que des bleus à l’âme » assure celui qui est le 5ème d’une dynastie qu’on ne présente plus, qui compte 8 enfants dont les 6 garçons ont généreusement occupé le rugby régional et hexagonal. Au plus haut niveau. « Durant 20 saisons, de 1960 à 81, un Spanghero  était capitaine du R.C Narbonne « s’enorgueillit l’ancien président, entraîneur et joueur de l’A.S.Bram.

 

Question :  Claude, quels sont vos souvenirs de rugby les plus marquants?

Réponse :  « 22 sélections au XV de France,  international scolaire, junior, militaire, France B et France A, champion de France en 79, 5 fois champion en du Manoir, en 89, champion de France avec l’équipe B du R.C Narbonne. Dans une autre vie, j’essaierai de faire mieux si je garde encore le 1m98 et les 115 kilos des années passées »

Question : Quelle est votre vision du rugby actuel ?

Réponse :  « D’abord on a beaucoup de joueurs venus de l’hémisphère sud alors qu’on a des valeurs sûres parmi nos jeunes nationaux et ça ça m’interpelle. Comme le fait qu’on jouait en équipe 1ère à 17 ans alors qu’aujourd’hui il arrive qu’on te trouve pas mûr à 23 ans. Autre chose qui a changé : les joueurs, au sortir des matchs, paraissent frais et souriants alors qu’à l’époque on sortait souvent en sang, il y avait des arcades pétées, des nez emmochés. Le rugby a bien changé. En mieux ? je me le demande  »

Question : les joueurs qui vous ont marqué ?

Réponse : « Le gallois Gareth Edwards et Parissé. Un joueur complet et terriblement efficace ».

 

Ce fut une belle séquence souvenir. Claude a rejoint son entreprise de communication de Castelnaudary et André son petit atelier de la Barelle où il compose des trésors d’imagination. Car on a oublié de vous dire qu’il est aussi un champion de la déco. Deux sacrés bonshommes.

 

spanghero & roca

ci-dessus : Cl. Spanghero ( à g.) ne comprend pas toujours le rugby d'aujourd'hui

                        A sa gauche, André Roca se plonge aussi dans les souvenirs 

 

 

 

 

23:40 Publié dans Sport | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : spanghero & roca | | |

Commentaires

Un chouette reportage Raymond et si bien narré! Merci

Écrit par : chantal11 | 29.01.2015

merci chantal -

Comme toujours on essaie d'en écrire le maximum mais il y a des thèmes qui mériteraient un roman ! Et icii c'était le cas, quand on connaît les deux bonshommes

Écrit par : augé | 29.01.2015

Les commentaires sont fermés.