UA-65052137-1 UA-65052137-1 UA-65052137-1 UA65052137-1


01.04.2015

Chasseurs et randonneurs depuis longtemps réconciliés.

Quelques lecteurs ont accueilli au premier degré l’article paru dans nos colonnes ce 1er avril, aussi bien chez les chasseurs que chez les randonneurs. Un poisson d’avril qui a mordu à l’hameçon d’une très ancienne tradition. Qu’on se rassure, ici au village ces usagers de la nature ont trouvé un modus vivendi  qui les honore.

Le premier à réagir à l’info du 1er avril, on pouvait s’y attendre, a été Michel Sarda, le président de l’ACCA. qui n’a pas été trompé par le leurre et nous a transmis un courriel qui dit en substance :

« Les chasseurs ont quelquefois de l'humour et apprécient à leur juste valeur les annonces publiées dans notre édition du 1er avril. A Villasavary comme ailleurs, les traditions et les cultures rurales où la chasse tient son rang, perdureront autant de temps que les hommes sauront les préserver. Et puis, comme la raison de quelques-uns l'emportera sur l'égocentrisme de la plupart, le partage de la Nature s'installera en bonne intelligence.»

Et d’en rajouter une couche : « Au fait, en ce 1er avril, l'Acca informe les utilisateurs des sentiers de randonnée, que désormais , un arrêté préfectoral interdit toute promenade sur le domaine chassable agréé les jours de chasse ! »  Et pan ! On vous le dit  les chasseurs ont quelquefois de l’humour.

 

14:41 Publié dans divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : réponse au poisson d'avril | | |

Les commentaires sont fermés.