UA-65052137-1 UA-65052137-1 UA-65052137-1 UA65052137-1


03.09.2015

Les Tony, c'est du grand spectacle cousu main

Ces quatre-là ont indéniablement le spectacle dans les gènes. Forcément. Leurs ancêtres étaient entrés dans la carrière en 1821. Et depuis ils continuent à vivre sur et pour la scène. Et joliment. Sans artifice ni grosse tête.

Il y a le papa, natif de Quillan et baptisé en 1954 à...Villasavary, qui assure la présentation avec l'élégance d'un Roger Lanzac et des costumes à faire pâlir un Foucault ou un Sébastien. Il y a la Maman qui garde l'oeil sur une mécanique bien huilée et se transforme en papillon multicolore quand vient le numéro de la lanterne magique, ancêtre de nos caméras. Une authentique lanterne d'époque s'il vous plaît.

Et puis il y a les rejetons qui enflamment la scène de leur feu sacré. Des talents pluriels. David, à la fois clown, équilibriste, musicien, jongleur et on en passe. Et enfin Lydia, qui du haut de ses 16 ans et de sa sculpturale anatomie, se fait contorsionniste, antipodiste, complice de ses blanches colombes et plus encore. J'allais oublier Rudy, le chien savant. Visiblement pas le moins doué pour jouer la comédie.

On ne peut décrire ici toutes les petites merveilles de ces deux heures offertes par le FJEP. Un spectacle familial assuré par de vrais professionnels, en décors et lumières étincelants, costumes artistiquement choisis.

Les absents ont loupé de rares instants de rêve, de poésie, d'humour. Un pur cocktail d'antimorosité

 les Tony

                     ci-dessus :   Le public n'a pas ménagé ses applaudissements

 

 

 

00:00 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : les tony | | |

Les commentaires sont fermés.