09.11.2014

Maritxu a chanté et dansé ses 100 ans

marie-soler centenaireci-contre : Maria au bord des larmes quand le maire a évoqué son parcours.

Pour son « Cent-à-Maria  elle a fait une entrée de star dans les halles, vers midi, samedi 8 novembre, accueillie par ses proches et ses nombreux amis.». Cette pétillante centenaire est née le 4 novembre 1914 à Fuentarrabie, en Espagne, sous le nom de Maria Carlota Alonso, Devenue aujourd’hui une Maria Soler qui n’a pas du tout forcé pour entonner « la paloma » et « Guantanamera », avant de danser avec son fils sous les regards sidérés de ses invités. Et de partager un monumental gâteau et un buffet froid d’une rare élégance.

 Après les mots adressés par le maire, et la séance photo avec les dévouées assistantes du CIAS on a découvert l’étonnante biographie de la centenaire. Un condensé de 7 pages adroitement élaboré par ses proches, avec des références teintées d’humour à  Hitler, à Franco, à Jaurès, et même à « Luis Mariano avec qui  j’ai dansé au pays basque et qui…...me doit encore des sous ". 

 Mais ce parcours séculaire ne fut pas toujours bling bling. A l’école, Maria n’était pas très sage.« J’entrais par la porte et me sauvais par la fenêtre, préférant aller danser le fandango » avoue-t-elle en riant. Sebastiana, sa maman, était serveuse au buffet de la gare d’Hendaye mais Maria ne connaîtra jamais Dominique, son papa Français, mort dès les premiers moisde la grande guerre. Une guerre qu’elle traversera notamment en petits boulots de bonne,

Echouant à Pau, après avoir découvert des wagons où s’entassaient des hommes frappés d’une étoile jaune, elle entre en Résistance sans trop s’en rendre compte. « Le fils de Madame m’a demandé un jour d’aller à la gare et de lui faire un rapport sur les gens qui descendent des trains, combien d’hommes, leur allure, leurs vêtements »

Maritxu  - on l’appelait ainsi, à la mode basque – vivra encore bien des péripéties qui nous prendraient des pages. Allez, encore une anecdote.

Plus insouciante et insoupçonnable que les autres filles de son âge, un jour elle est choisie pour livrer du poisson d’Hendaye à Beobia. Durant 3 mois elle fera ce trajet à vélo et ce n’est qu’après la guerre qu’elle apprendra que l’anse creuse d’un panier de poissons contenait des messages pour des Résistants.

En 1946, Maritxu épouse José Soler qui a combattu à Madrid et en Catalogne, avant de vivre la Retirada. Le brave homme travaillera en Gironde, puis à la mine à la Grand-Combe où il échappe miraculeusement à un coup de grisou. Il abandonnera ce travail pour se consacrer à celui de la coupe du bois. En 1950 toute la famille se retrouve à St.Jean-du-Gard et s’agrandit. Floréal et Raphaël viennent l’égayer. Toute la famille connaîtra ensuite des étapes en Allemagne, en Marne, en Lorraine où José et Maritxu seront naturalisés Français en 1960. Puis c’est l’Alsace, la Normandie, les Vosges, la naissance de la 1ère petite-fille Marie, avant de poser les valises à Villasavary le 24 avril 1977. D’autres parents les y rejoignent car chez les Soler, la famille s’est encore agrandie et la famille c’est sacré.

 Tous nos vœux de bonne santé et de longévité à Maritxu, nouvelle doyenne du village.

ci-dessous : la centenaire a soufflé 10 bougies pour 10 décennies

marie-soler centenaire

marie-soler centenaire

Elle a toujours gardé son joli filet de voix ...

marie-soler centenaire

...et a dansé le tango avec son fils Raphaël, sans le moindre faux pas,

marie-soler centenaire

ci-dessus :  Les assistantes du CIAS l'ont affectueusement chouchoutée

A sa droite, (en rouge) on reconnaît Anne-Marie, 93 ans, sa voisine et amie de longue date 

14:02 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : marie-soler centenaire | | |

01.11.2014

L'adieu à Antoine Ournac

 Une foule nombreuse a accompagné à son dernier repos Antoine Ournac vendredi 31 octobre.

Ce solide agriculteur était né à Fanjeaux le 16 septembre 1921 et a consacré son existence à la terre. Ses derniers jours de travail ont eu pour cadre le domaine de Villebaudou où il avait pris la succession de Pierre et Antoine Augé. C’est là qu’il eut la douleur de perdre son épouse, trouvant néanmoins le réconfort et l’affection de ses enfants qui l’ont soutenu jusqu’à sa fin.

Nous présentons nos sincères condoléances aux familles frappées par ce deuil

00:05 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décés ournac | | |

21.10.2014

Le drapeau de Pierre Bastouil est en berne

bastouil-4.JPGPierre (photo ci-contre) était né le 17 juin 1926 à Marquein d’une famille modeste et laborieuse. Il a travaillé très tôt et a vécu sa jeunesse ici au Villa. Parfois aux côtés des Paul Cazal, Guy Ambry, Denis Augé, Pierre Faure, et d’autres, pour s’amuser à des « tustets », un passe-temps aussi audacieux que pas méchant, quand les loisirs de jeunesse étaient rares. Pas méchant parce que Pierre Bastouil a toujours été, comme on dit ici, un brave et honnête homme. Il s’est éteint doucement samedi 18 octobre.

Une honorable carrière dans la gendarmerie mobile l’a conduit sur les théâtres d’opérations de la guerre d’Algérie, un épisode de sa vie qui lui a laissé de profondes séquelles morales. "J'étais déjà là-bas, à l'école de gendarmerie d'Oran, quand les événements se sont précipités et on s'est retrouvés en état de guerre" se rappelait-il.  Germaine, son épouse, a connu elle aussi la peur au ventre, de ces peurs qui laissent fatalement des cicatrices. La guerre finie, Pierre finira son parcours militaire avec le grade de Major. Et d’éloquents emblèmes au revers du veston. La Croix du Combattant, la Croix de guerre des TOE, la médaille militaire.

bstouil2 005.JPG

Ce fidèle porte-drapeau des Anciens Combattants était de toutes les cérémonies commémoratives. Au point qu’ll  avait  reçu, le 11 novembre dernier,   l'insigne  et le diplôme d'honneur de porte-drapeau pour ses 14 ans de service dans ce rôle hautement symbolique des mains de Jean-Emmanuel Prost, directeur départemental de lOffice national des anciens combattants de l'Aude. Distinction assortie de la médaille d’honneur  de la ville décernée par le maire.

Mardi 21 octobre l’église était comble ( ci-dessus ) pour accompagner Pierre Bastouil, entouré des drapeaux des Anciens Combattants du Villa, de Pexiora, des médaillés militaires de Bram, du Major de gendarmerie Vincent, représentant la communaté de brigades. Au cimetière, Maurice Sié, président de la section locale des A.C, a adressé un mot d’adieu émouvant au disparu ( ci-dessous )

Nous nous associons sincèrement à la peine des familles frappées par ce deuil et leur présentons nos sincères condoléances

bstouil2 009.JPG

 

 

19:05 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décés bastouil | | |

17.10.2014

Valentino Rado a rejoint son dernier repos

Il y avait beaucoup de monde mercredi 15 octobre, en fin d’après-midi, pour accompagner dans son dernier sommeil Valentino qu’un mal impitoyable a terrassé dans sa 85ème année.

Ce père de trois enfants habitait le cœur de village et consacrait ses loisirs à son jardin, qui était pour lui une passion. Un homme simple et généreux qu’estimaient profondément tous ceux qui l’ont côtoyé.

Nos sincères condoléances aux familles affligées par ce deuil

15:34 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décés rado | | |

18.08.2014

Mariage hors norme pour Emmanuelle et Arnaud.

 

mariage

Flamboyant et papillonnant, déjanté élégant et émouvant, le mariage de ce samedi 16 août était tout cela à la fois. Le maire, de son propre aveu, n’avait jamais officialisé une union dans une ambiance aussi peu banale (ci-dessus).

Par le cadre d’abord. Dans la cour ombragée de la mairie. Peu banales aussi certaines toilettes dont celle du marié, en chapeau, smoking et pantacourts. Et encore ces papillons parsemés sur le bouquet de la mariée et les boutonnières de ces messieurs, avant que surgissent des « nez rouges ». Jusqu’à ce cortège, sous les bulles de savon, qui monte à la Place St.Pierre, mariés en tête qui dansent dans de joviales saltations au son de la bandas des « Baladins » (ci-dessous).

 

mariage

Les quelques 150 invités se sont retrouvés dans l’espace Domerc pour un apéritif haut en couleurs. Et encore là une présence peu banale. Celle de ce respectable Monsieur, qui a suivi la canne à la main toute la cérémonie et qui est le grand-père du marié, né le…29 mars 1914. 100 ans révolus (ci-dessous, devant l'emblématique pressoir)

 

mariage

Un mariage qui dégoulinait de bonheur et de joie de vivre et que n’oublieront pas de si tôt la mariée, Emmanuelle Landrieux, assistante juridique multi-media, et Arnaud Hembert, éclairagiste de spectacle, tous deux domiciliés à Strasbourg. Jocelyne Deiss, très impliquée dans la vie associative du village, et Jean-Claude Landrieux sont les parents d’ Emmanuelle. Le marié est le fils de Nicole et Christian Hembert, également  tous les deux très actifs au sein du FJEP et des Passejaïres et qui adoptèrent le Villa dans les années 70.

Tous nos vœux de bonheur et de prospérité aux nouveaux époux, avec nos félicitations aux parents, sans oublier le Papy plus que centenaire.

 

 

 

 

11:52 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : mariage | | |

01.08.2014

Raymonde Sannac, doyenne du Villa, s’en est allée

 

décés-sannac

 

                                      Raymonde le jour de ses 101 ans

 

Vendredi 1er août, tous ceux qui ont apprécié et aimé Raymonde Sannac l’ont conduite à son dernier repos. Il s’en est fallu de 4 mois pour qu’elle fête ses 103 ans, si une chute malencontreuse ne l’avait privée de ce dernier rêve.

 A cet âge, cet incident habituellement banal pardonne rarement, même si elle était d’une constitution robuste. Pour son anniversaire, le 29 novembre dernier, le maire, son adjoint et le personnel de la Résidence Frontenac qui l’hébergeait avaient présenté leurs vœux de longévité à la doyenne de Villasavary, native de Lafage. Elle avait reçu un beau bouquet de fleurs et demandé des nouvelles du village aux élus. Raymonde, c’était une personne qui avait du caractère mais constamment courtoise et de bonne humeur. Sa famille a toujours été vouée au dur métier de  la terre et à ses valeurs.

Que tous ceux et celles qui sont aujourd’hui dans la peine trouvent ici l’expression de nos sincères condoléances.

17:02 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décés-sannac | | |

17.07.2014

L’adieu à Joseph Teisseyre

Mercredi 16 juillet ont eu lieu les obsèques civiles de Joseph Teisseyre. Bien que domicilié à Mazamet, le défunt venait de temps en temps faire une visite au village dont son épouse est originaire, notamment lors de la fête locale. Là Joseph retrouvait des amis et aimait partager de bons moments de convivialité.

Nous présentons nos sincères condoléances à Suzanne, à Jacques, Marie-José, Jeanine et tous leurs proches.

11:03 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décés teisseyre | | |