24.03.2015

Jeannette Baby n’est plus

Elle habitait la rue de la Poste et avait perdu prématurément Sylvain son époux il y a quelques années.

Ce dernier faisait partie des plus anciennes familles du village. Jeannette était d’un naturel discret et n’a pas résisté à la maladie qui l’a emportée à l’âge de 78 ans.

Mardi 24 mars tous ceux qui l’ont connue et appréciée l’ont accompagnée à son dernier repos. Nous présentons nos sincères condoléances à tous les siens, à Carole, Julien et Vincent.

23:26 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décés baby | | |

20.01.2015

L'adieu du village à Anne-Marie Cathala

décés cathalaDans sa 81ème année et après avoir subi de douloureuses épreuves, physiques et morales, Anne-Marie née Aupin s’est éteinte doucement, au petit matin, jeudi 15 janvier, dans sa maison bramaise où elle vivait aux côtés de sa fille aînée. Triste ironie, c’était le jour anniversaire de son mariage.

Elle avait grandi dans la boucherie Aupin, à l’époque où le village était approvisionné par deux bouchers. Fidèle à sa famille et à son commerce, elle avait épousé Philippe Cathala, un des boulangers du village, homme dur à la tâche qui ne tardera pas à s’adapter au métier de la viande  tout en dirigeant une exploitation agricole. Au grè des ans, le couple s’enrichira de trois enfants dont le cadet, Pierre, continue avec son épouse  de pérenniser la boucherie familiale.

Devenue arrière-grand’mère, Anne-Marie était depuis quelques années d’une santé chancelante, fragilisée par des chirurgies cardiaques lourdes, mais aussi par la fin prématurée et brutale de son époux. Pourtant elle n’avait jamais perdu son sourire et sa gentillesse, toujours prête au petit geste qui va droit au cœur. Samedi 17 janvier, accompagnée d’une foule qui emplissait l’église, elle a rejoint  ses ancêtres, Joseph et Jeanne ses parents, et son époux. Une des plus anciennes familles du village voit une génération s’éteindre, laissant ses descendants dans la douleur.

Une douleur dont nous partageons le poids avec Véronique, Annick, Pierre et tous les êtres chers d’Anne-Marie en leur adressant nos sincères condoléances.

 

 

23:05 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décés cathala | | |

13.01.2015

Guilhermine Gazel nous a quittés

La destinée n’a pas voulu que Guilhermine atteigne les 100 ans, alors qu’elle en était très proche. Lundi 12 janvier celle qui était la sœur d’Emile Ournac, l’ancien garde-champêtre du village, été accompagnée à son dernier repos par un grand nombre de tous ceux qui ont voulu se joindre à la peine des familles affligées.

Des proches à qui nous adressons nos sincères condoléances.

23:43 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décés gazel | | |

30.12.2014

Marcel Bergé nous a quittés

Lundi 29 décembre à 15 heures ses parents et de nombreux amis ont accompagné à sa dernière demeure Marcel Bergé, parti dans sa 92ème année.

Conformément à ses profondes convictions, il a voulu partir civilement, conduit de son domicile au cimetière. Cet homme, calme et discret, a consacré son existence à la terre, comme l’avaient fait ses ascendants, sans jamais quitter la commune, travaillant sur les domaines des Canonges et de Pagés.

A Germaine son épouse, à Michel et toute la famille affligée par ce deuil,  nous adressons nos sincères condoléances.

11:06 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décés bergé | | |

30.11.2014

L’adieu du village à Gabriel Rumeau

décés RumeauGaby, comme l’appelaient ses proches et ses innombrables amis,  s’est endormi pour toujours, vers 6 heures jeudi matin 27 novembre. La nouvelle de son décès a surpris et consterné tous ceux qui le connaissaient, tant ce robuste travailleur a dévoré la vie jusqu’à ses derniers instants.

 Il était né le 26 avril 1940 à Ferran (11) et  n’avait jamais quitté le métier de la terre. En 1968, il épouse Jacqueline Boyer dont il prend en charge les biens fonciers, sur les domaines de l’Hôpital de Bordeneuve et de la Tanoque. Un  défi pour Gaby qui redoublera d’efforts et fera prospérer son exploitation, l’agrandira, s’adaptera aux dernières techniques culturales spécifiques à la céréaliculture. Entre-temps la famille a grandi. Hugues trime chaque jour dans les champs, Pierre, après de brillantes études, a suivi une autre voie et travaille actuellement en Hongrie.

 Homme au contact jovial, l’humour au bout des lèvres, il ouvrait  sa porte  chaleureusement à tout le monde et le café chaud était  prêt à vous recevoir. Il était  aussi  homme de conviction et de générosité, armé du bon sens des gens de la terre, du franc-parler et de la sincérité qui ignorent les voies sinueuses et vont droit au coeur. Mais tolérant et respectueux des idées des autres. Ses anciens collègues conseillers municipaux se souviennent encore des interventions de Gaby autour de la table des délibérations. Durant quatre mandats successifs. On se souviendra aussi d’un amoureux de rugby et de football, d’un chasseur passionné. Des chasseurs avaient les yeux embués de larmes en apprenant son  décés         

Cet ancien combattant  d’Algérie, plusieurs fois engagé sous le feu, médaillé militaire, était à ce titre devenu le dernier porte-drapeau de la section locale des Anciens Combattants. Un rôle qu’il n’aura connu qu’une fois, le 11 novembre dernier, après la disparition récente de Pierre Bastouil. Ce même drapeau l’a accompagné samedi 29 novembre, avec les anciens combattants, depuis l’église comble jusqu’au cimetière, sous une pluie incessante. Comme si le ciel pleurait à froides larmes.    

Puissent les familles plongées dans la douleur trouver dans le souvenir de ce vaillant et honnête homme, ainsi que dans les nombreux témoignages exprimés par le village, un peu de redoux dans leur  peine .

 

 

 

 

11:00 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décés rumeau | | |

27.11.2014

Gabriel Rumeau nous a quittés

Gaby s'est éteint doucement dans son sommeil, jeudi matin 27 novembre vers 6 heures, à l'âge de 74 ans. Rien ne laissait présumer une fin aussi brutale. La veille encore il travaillait avec sa bonne humeur habituelle.

La nouvelle a créé la stupeur dans le village où ce solide travailleur de la terre, chasseur, passionné de foot et de rugby, ancien combattant d'Algérie et bon vivant, a été conseiller municipal durant quatre mandats, de 1971 et au-delà de 1989. Nous reviendrons prochainement sur ce sujet.

21:29 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : décés gaby rumeau | | |

09.11.2014

Maritxu a chanté et dansé ses 100 ans

marie-soler centenaireci-contre : Maria au bord des larmes quand le maire a évoqué son parcours.

Pour son « Cent-à-Maria  elle a fait une entrée de star dans les halles, vers midi, samedi 8 novembre, accueillie par ses proches et ses nombreux amis.». Cette pétillante centenaire est née le 4 novembre 1914 à Fuentarrabie, en Espagne, sous le nom de Maria Carlota Alonso, Devenue aujourd’hui une Maria Soler qui n’a pas du tout forcé pour entonner « la paloma » et « Guantanamera », avant de danser avec son fils sous les regards sidérés de ses invités. Et de partager un monumental gâteau et un buffet froid d’une rare élégance.

 Après les mots adressés par le maire, et la séance photo avec les dévouées assistantes du CIAS on a découvert l’étonnante biographie de la centenaire. Un condensé de 7 pages adroitement élaboré par ses proches, avec des références teintées d’humour à  Hitler, à Franco, à Jaurès, et même à « Luis Mariano avec qui  j’ai dansé au pays basque et qui…...me doit encore des sous ". 

 Mais ce parcours séculaire ne fut pas toujours bling bling. A l’école, Maria n’était pas très sage.« J’entrais par la porte et me sauvais par la fenêtre, préférant aller danser le fandango » avoue-t-elle en riant. Sebastiana, sa maman, était serveuse au buffet de la gare d’Hendaye mais Maria ne connaîtra jamais Dominique, son papa Français, mort dès les premiers moisde la grande guerre. Une guerre qu’elle traversera notamment en petits boulots de bonne,

Echouant à Pau, après avoir découvert des wagons où s’entassaient des hommes frappés d’une étoile jaune, elle entre en Résistance sans trop s’en rendre compte. « Le fils de Madame m’a demandé un jour d’aller à la gare et de lui faire un rapport sur les gens qui descendent des trains, combien d’hommes, leur allure, leurs vêtements »

Maritxu  - on l’appelait ainsi, à la mode basque – vivra encore bien des péripéties qui nous prendraient des pages. Allez, encore une anecdote.

Plus insouciante et insoupçonnable que les autres filles de son âge, un jour elle est choisie pour livrer du poisson d’Hendaye à Beobia. Durant 3 mois elle fera ce trajet à vélo et ce n’est qu’après la guerre qu’elle apprendra que l’anse creuse d’un panier de poissons contenait des messages pour des Résistants.

En 1946, Maritxu épouse José Soler qui a combattu à Madrid et en Catalogne, avant de vivre la Retirada. Le brave homme travaillera en Gironde, puis à la mine à la Grand-Combe où il échappe miraculeusement à un coup de grisou. Il abandonnera ce travail pour se consacrer à celui de la coupe du bois. En 1950 toute la famille se retrouve à St.Jean-du-Gard et s’agrandit. Floréal et Raphaël viennent l’égayer. Toute la famille connaîtra ensuite des étapes en Allemagne, en Marne, en Lorraine où José et Maritxu seront naturalisés Français en 1960. Puis c’est l’Alsace, la Normandie, les Vosges, la naissance de la 1ère petite-fille Marie, avant de poser les valises à Villasavary le 24 avril 1977. D’autres parents les y rejoignent car chez les Soler, la famille s’est encore agrandie et la famille c’est sacré.

 Tous nos vœux de bonne santé et de longévité à Maritxu, nouvelle doyenne du village.

ci-dessous : la centenaire a soufflé 10 bougies pour 10 décennies

marie-soler centenaire

marie-soler centenaire

Elle a toujours gardé son joli filet de voix ...

marie-soler centenaire

...et a dansé le tango avec son fils Raphaël, sans le moindre faux pas,

marie-soler centenaire

ci-dessus :  Les assistantes du CIAS l'ont affectueusement chouchoutée

A sa droite, (en rouge) on reconnaît Anne-Marie, 93 ans, sa voisine et amie de longue date 

14:02 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : marie-soler centenaire | | |