UA-65052137-1 UA-65052137-1 UA-65052137-1 UA65052137-1


10.01.2016

Paule Bergé s'en est allée

Elle était née en octobre 1921 et on l'appelait communément Paulette. Le fil conducteur de sa longue existence fut l'enseignement, au sens le plus noble du terme. Elle a exercé au village de 1957 à 1975, dix-huit années le long desquelles ses anciens élèves vous diront que « Madame » était très exigeante, mais patiente et bienveillante, consciencieuse et méthodique. Une institutrice « à l'ancienne » pourrait-on dire, une dame discrète que parents et élèves côtoyaient avec déférence.

Cette fille de Pierre Coste, lequel fit carrière dans la gendarmerie, était l'épouse de Jean Bergé, un solide agriculteur trop tôt disparu et la maman de Bernard, lui-même agriculteur et ancien conseiller municipal. Elle a assuré pendant des années beaucoup de remplacements, à la demande de l'Education Nationale, ce qui l'a amenée à exercer jusque dans le Var. Mais aussi à Roquetaillade, Belvèze et d'autres villages du Razés. Toujours avec le même dévouement.

Vendredi 8 janvier, c'est une foule nombreuse qui emplissait l'église puis le cimetière où Paulette repose désormais aux côtés de ses ancêtres. Toutes nos condoléances aux familles frappées par ce deuil.

                             Paulette, chez elle, trouvait toujours à s'occuper

décés bergé

15:30 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décés bergé | | |

31.12.2015

L'émouvant adieu du village à Jacques Teisseyre

Pour accompagner Jacques, l'enfant du pays, à son dernier repos, la foule était si dense qu'elle n'a pu accéder entièrement à l'intérieur de l'église St.Pierre. En ce 30 décembre, le soleil brillait généreusement mais c'était la grisaille et le froid dans tous les cœurs

tesseyre (8).JPG

  ci-dessus : un très long cortège accompagnait Jacques jusqu'au cimetière

Quand il avait accompli sa mission de major de gendarmerie et après son départ à la retraite au seuil de l'an 2012, Jacques Teisseyre redevenait le bon copain jovial qui aimait la vie et ses plaisirs simples, la chasse, le rugby, les rencontres, les rendez-vous festifs où sa carrure ne passait pas inaperçue. Mais sa fin fulgurante, que rien ne laissait présager, au seuil de ses 58 ans, a frappé de stupeur tous ceux qui le connaissaient, les plongeant brutalement dans la douleur et surtout Suzanne, sa maman au crépuscule de sa vie, son épouse Patricia, Yannick et Emilie ses enfants, Marie-josé sa sœur et tous leurs proches.

ci-dessous :  L'église St.Pierre n'a pu contenir tous les amis du défunt

tesseyre (6).JPG

L'office religieux assuré par l'abbé Garrouste a été l'occasion, pour le prêtre, puis pour un gendarme, de retracer l'honorable carrière et la vie du défunt. Hommage poignant auquel s'est joint sa fille. Dans l'assistance, on notait la présence de nombreux officiers supérieurs de la gendarmerie et d'anciens collègues des brigades de Capendu, Montréal et Belvèze.
Très sincères condoléances aux familles affligées par la fin brutale du brave homme que fut Jacques Teisseyre.

16:46 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décés teisseyre | | |

23.12.2015

L'adieu à Léonie Pontet

décés pontet

 

 Des familles sont plongées dans la douleur au seuil d'une nouvelle année.

 Léonie s'est éteinte lundi 21 décembre après des mois de souffrance, malgrè toute l'affection et les soins prodigués par ses proches.

 Elle aurait atteint 90 ans en février prochain. Elle était la maman de quatre enfants, dont Christiane Cazaban, une descendance qu'elle a dignement élevée tout au long d'une vie de dur labeur.

 Son dernier voyage la conduira jeudi 24 décembre dans son petit village de Bouilhonnac où elle reposera désormais, laissant dans la peine les familles Pinet, Cazaban et tous leurs proches à qui nous présentons nos très sincères condoléances

00:14 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décés pontet | | |

03.12.2015

Virginie Ferrasse était une figure du village

virginie (1).JPG

 

Le début de ce mois de décembre a été marqué dans le Villa par la sépulture de Virginie Ferrasse, née Christante, à l'aube de ses 92 ans,

L'église St.Pierre était entièrement occupée, lundi 30 novembre, par tous ceux qui l'ont connue et appréciée.
Elle était une mère de famille dévouée et laborieuse, trop tôt affectée par la perte de son époux et de son fils aîné, brutalement disparu en bord de mer alors qu'il s'adonnait à l'un de ses loisirs préférés.

Virginie avait tenu durant une trentaine d' années - un bail de fidélité - l'une des épiceries du village où elle savait recevoir et servir sa clientèle.
A l'arrivée de cet automne, son grand âge l'avait rendue vulnérable au point qu'elle dut être hospitalisée, toujours entourée de l'affection de ses proches.

A Jean-Paul, Maryse,Arlette, leurs enfants et petits-enfants, nous présentons nos sincères condoléances.

15:28 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décés ferrasse | | |

10.11.2015

Louis Fournier a rejoint ses ancêtres

Pour ses proches, et notamment ses copains de l'USV, équipe de foot ou il évolua pendant des années avec talent, c'était Loulou. Un homme calme, réservé et toujours souriant qui avait vu le jour à la ferme de Glouzy, entre Bram et le Villa, le 23 janvier 1947.
Tout petit garçon, il était déjà fasciné par la fée électricité, une fée qui ne le lâchera plus jusqu'à sa retraite. Il part à Castelnaudary au Collège professionnel, puis à Narbonne d'où il ramènera un bac technique. Il plongera enfin dans le métier d'électricien à Axat où son père le conduit régulièrement en voiture, Loulou n'ayant pas, à l'époque, l'âge de passer son permis.
L'heure de la retraite ayant sonné, Loulou se retire à Bram où la sale maladie que chacun redoute va l'agresser. Malgrè son courage et tous les soins qui lui sont prodigués, il s'éteint le vendredi 6 novembre, plongeant dans la douleur son épouse ses enfants ses petites-filles, sa soeur et tous leurs proches.
Des familles auxquelles nous présentons nos sincères condoléances.

décés Fournier

23:54 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décés fournier | | |

05.11.2015

Marie Soler bien partie pour les 102 printemps

 

mariesoler-101 ans

C'est en famille, à Pécharic-et-le Py dont son fils Floréal est le maire, que Marie Soler a célébré ses 101 ans, un événement qui valait amplement une autorisation de sortie de la Maison de retraite de Belpech dont elle est pensionnaire depuis peu.

L'an dernier,nous avions relaté dans ces colonnes, le 16 novembre, la cérémonie organisée pour son centenaire. Ce jour-là, Maritxu, c'est son prénom basque, avait dansé et poussé la chansonnette de son timbre cristallin, (photo)  avant de raconter quelques anecdotes succulentes. Comme sa danse « avec Luis Mariano, lors d'une fête de village, lequel lui doit encore des sous (!) » Un an plus tard Maritxu est toujours solide au poste, pistonnée par le destin.

Le maire du Villa lui a préparé une petite surprise qu'elle pourra apprécier entre les murs douillets du Garnaguès. Bon anniversaire, Marie, et qu'on vous retrouve pour vos 102 bougies.

 

16:41 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mariesoler-101 ans | | |

21.09.2015

L'adieu à Anne-Marie Soubeiran

 

décés Soubeiran

 C'est à l'hôpital de Castelnaudary, âgée de 94 ans, qu'Anne-Marie s'est éteinte. Native de Paris, cette ancienne infirmière et secrétaire s'était fixée au Villa pour une nouvelle vie qui avait transfiguré son époux. Au point que le couple n'a jamais voulu repartir. Elle s'était généreusement impliquée dans l'associatif local. C'est elle qui créa, aidée de quelques bénévoles, « Villasavary Culture & Loisirs »

Un groupe qui a animé le village pendant des années, organisant des rendez-vous ludiques qui s'adressaient à toutes les générations. Anne-Marie trouvait toujours d'astucieuses recettes pour amuser les jeunes enfants. Simple et discrète, elle attirait l'estime et le respect de son entourage.

On sait aujourd'hui qu'il y avait encore une petite place dans son cœur qu'elle réservait aux animaux. Elle les adorait. Et c'est au contact étroit de son chat qu'elle s'endormait tous les soirs.

Son départ plonge sa nombreuse famille dans la peine, dont son frère aîné âgé de 101 ans. A qui nous adressons nos plus sincères condoléances, ainsi qu'à ses enfants, petits-enfants et arrière-petits enfants.

La défunte a rejoint son époux, dans le nouveau cimetière du village, lundi à 12 heures après un office religieux particulièrement émouvant. « Ce n'est qu'un au-revoir », a peut-être entendu Anne-Marie.

photo:  Anne-Marie était toujours rayonnante

 

13:54 Publié dans etatcivil | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : décés soubeiran | | |