UA-65052137-1 UA-65052137-1 UA-65052137-1 UA65052137-1


03.03.2016

Aux jardins de Vaissières le printemps est en avance.

Sous le regard bienveillant des ancêtres de la famille, dont les portraits survolent son magasin, Marie-Hélène de Soulages reçoit ses clients avec le sourire (ci-dessous). Depuis fin février, elle est là 7 jours sur 7, avec une impressionnante collection de légumes, fruits, volailles, fromages, jus de fruit et bien plus encore. Et quasiment tout d'origine régionale et même locale. Certains fruits et légumes poussent même devant le magasin que viennent visiter quotidiennement des connaisseurs de tout le Lauragais.

jardins de vaissières

"Les récoltes d'asperges sont en avance d'un mois et les artichauts de six semaines » s'étonne avec plaisir notre hôtesse devant la profusion de ces deux types de légumes qui trônent sur son étal. Des produits variés (ci-dessous) qui font un vertueux pied de nez aux voyages transcontinentaux de la mondialisation alimentaire.

jardins de vaissières

Ici ils n'ont que quelques centaines de mètres à parcourir. Cela fait une sacrée différence. Et comme le producteur, qui n'est autre que l'époux de Marie-Hélène, n'est jamais à court d'innovation, il vient de mettre en place, devant le magasin, des espaliers le long desquels pourront bientôt prospérer des framboisiers. Ses techniques culturales frôlent les règles du bio. Pas de certification AB, mais les productions ne bénéficient que d'engrais biologique, évoluent sans apport de pesticides et le désherbage se fait mécaniquement.

Les jardins de Vaissières sont situés sur la RD623, à environ 2km. à l'ouest du village, au carrefour de la RD218. (contact : 04 68 24 44 98 - soulages.mh@orange.fr)

00:03 Publié dans professions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jardins de vaissières | | |

22.01.2016

Grégoire Muzas, digne héritier d'une valeureuse lignée boulangère

Le diplôme et la coupe que Grégoire vient de décrocher, ce 18 janvier en présence du Préfet de l'Aude, ne sont pas tombés du ciel. Ils viennent couronner une galette des rois chargée d'une longue histoire qui s'inscrit dans le patrimoine du village. Une histoire que la boulangerie Muzas n'est pas peu fière de pérenniser. Rappel historique.

ci-dessous : à l'image de son amphore, la recette de Grégoire vient de très loin

distinction-muzas

La recette de cette galette est en effet centenaire. Découverte au début des années 50 par Jean Planques qui la transmit, à son départ en retraite, à Joseph Muzas et à Louis Cathala, tous boulangers du village, elle a régalé les papilles de trois générations. Lors de l'Epiphanie et des fêtes locales, Planques et Cathala, retraités, donnaient un coup de main à leur successeur Joseph. Des scènes pagnolesques assaisonnaient alors la salle du four, les anciens voulant chacun ajouter son grain de sel à la recette de la « coque ». On s'engueulait, on gueulait puis on riait. Les plus anciens du village, Claude en tête,  se souviennent. Il y avait inévitablement du Raimu et du Charpin dans l'air parfumé au bon pain croustillant

Trois générations. Chez les Muzas il y a eu Joseph, puis Claude, Francis et aujourd'hui Jean-Claude, aidé de Grégoire. « C'est lui qui reprend le flambeau et s'évertue à fignoler la recette, en y mettant sa petite touche personnelle » savoure avec un zeste de tendresse le boss Jean-Claude, les doigts dans la farine, comme disait Nougaro. Rappelons que Grégoire avait obtenu en juin 2014 le prix de l'apprenti le plus méritant, en 1ère année, au Centre de formation d’apprentis Interprofessionnel Henri Martin de Lézignan. Spécialité Boulangerie. Toutes nos félicitations à ce dernier rejeton des boulangers du Villa.

distinction-muzas

   ci-dessus : le diplôme décerné par la Maison de la Boulangerie & de la Pâtisserie de l'Aude

 

 

 

14:27 Publié dans professions | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : distinction-muzas | | |

13.11.2015

11 hectares de serres photovoltaïques jaillissent des terres du village

serres solaires

Le gigantesque chantier ne passe pas inaperçu sur la D.218 qui relie le Villa à Bram, au domaine de Codelanes. Une forêt de structures d'aluminium sera bientôt recouverte de panneaux solaires. Un projet ambitieux porté par Régis et Jean-Christophe Serres,  ainsi que par Grégoire de la Roussière ( ci-dessus de g. à dr)  Au total 11 ha. de serres réparties sur 3 sites, dédiées à l'énergie solaire et qui seront opérationnelles début 2016. Explications.

 « Notre idée de départ était d'ériger un outil de production pour valoriser 11 hectares de terre dans une optique de croissance verte, durable et donc vertueuse » annonce Régis Serres, héritier d'une des plus anciennes familles du village. Cet ingénieur agronome de formation, président du Groupe Arterris, s'est toujours senti une âme de pionnier, a su s'adapter aux avancées des techniques culturales, diversifier ses productions et ses outils. Ses serres photovoltaïques en sont aujourd'hui le symbole.

serres solaires« Dans un mois je redeviens paysan »  se réjouit son fils Jean-Christophe, jusque là dans la finance, à Paris, comme trésorier de groupe. Savourant du regard l'imposant chantier de Codelanes, il assure, pour contrecarrer certaines critiques, que « les surfaces équipées ne sont pas stérilisées. Elles seront vouées dans un premier temps à la culture des asperges et des fraises, espèces qui ont déjà fait l'objet de test ». En attendant, les terres de surface sont extraites et stockées, vu l'énorme compactage provoqué par les engins de chantier. Elles seront ensuite relocalisées pour préserver la structure originelle des sols. Une opération où l'on reconnaît de fins connaisseurs de la terre.

Grégoire, lui, voit déjà le bout du tunnel...photovoltaïque. Sur 4 ha. aux Mercières et 3 à Tarissou, les panneaux au silicium s'alignent. Un produit purement français fabriqué à Agen. Muni d’un BPREA  (brevet professionnel de responsable d’exploitation agricole,) ce passionné met en avant les avantages écologiques des serres solaires : « un bassin de rétention permet une économie et une gestion rationnelle des eaux. La réduction des rejets,le recyclage des intrants et la réduction des phytosanitaires, un bilan carbone très bon, sont aussi des points positifs  Et une valeur ajoutée, la création de 10 emplois sur 6 mois, en fraisiculture.».

Régis, Jean-Christophe, Grégoire, un trio de terriens dynamiques qui tirent vertement vers le haut une agriculture plus propre. Rassurant.

 

ci-dessous : aux Mercières, les photopiles sont  posées, des kilowatts vont surgir

serres solaires


 

 

15:27 Publié dans professions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : serres solaires | | |

11.10.2015

Un médecin part, un médecin arrive.

Emouvante réunion à la Maison de santé, samedi 10 octobre vers 17 heures. A la fois pour le départ à la retraite du Dr.Didier Assemat et pour l'accueil de son remplaçant, le Dr. Jomini Totoasy. Pour l'occasion, quasiment tous les personnels de santé du village assistaient à ce rendez-vous, du Dr.Pierre Combes aux infirmières libérales et aux orthophonistes, à la pharmacienne, aux secrétaires médicales. En présence du maire et de nombreux élus.

Le Dr.Assemat et son épouse ont reçu un joli cadeau et des fleurs. Ce médecin exerçait dans la commune depuis janvier 1981, et donc 34 ans passés au service de sa patientèle parmi laquelle il laissera le souvenir de son dévouement, de son amabilité coutumière et de sa disponibilité.

 

médecinsduvillage

Son cabinet sera désormais occupé par le Dr.Totoasy qui arrive de la région d'Agen et qui voulait, avec sa famille, se rapprocher de la montagne et de la mer, selon ses propres paroles. Le maire a évoqué l'historique du nouveau retraité et les efforts de la municipalité engagés depuis plusieurs années pour maintenir une présence médicale dans la commune. Avant de souhaiter la bienvenue au nouveau praticien ainsi qu'à sa charmante épouse Liliane et leurs enfants, Anaïs et Aaron. (photo ci-dessus)

Gourmandises et coupes chargées de bulles ont mis un terme à cette sympathique réunion qui concrétise l'attachement du village et de ses élus aux impératifs de santé et à son corps médical. Nous souhaitons une bonne retraite au Dr.Assemat et tous nos vœux de réussite à son remplaçant.

médecinsduvillage

 

ci-dessus : de g.à dr,MM. Didier Assemat, le maire, Jomini Totoasy, Pierre Combes

médecinsduvillage

Le Dr.Assemat a reçu un superbe cadeau qu'il tient dans ses mains

 

12:06 Publié dans professions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : médecinsduvillage | | |

08.10.2015

La déco végétale s'invite au site de loisirs du Pradel

Le chantier de plantations arrive à son terme sur le nouvel espace ludo-touristique édifié devant le stade Pierre Combes.

Grâce aux bons soins de l'Entreprise Grégory Mariojouls, basée aux Cammazes, assistée de Guillaume Renault , paysagiste à Sorèze, diverses parures végétales vont agrémenter le site. Ces spécialistes tarnais sont à l'oeuvre depuis plusieurs jours et alternent plusieurs essences sur les alignements arbustifs (photos). Ils auront bouclé leur travail avant le grand rendez-vous sportif qui va marquer ce mois d'octobre, à savoir le rendez-vous des « Coustous » et son rassemblement de vététistes et de randonneurs.

 déco-pradel

déco-pradel

 

12:17 Publié dans professions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : déco-pradel | | |

24.09.2015

Bien dans son corps, bien dans sa tête avec Sophie Mandron

Une hypnothérapeute et psychopédagogue, Sophie Mandron s'est installée au village et propose ses services pluridisciplinaires dans son cabinet de la Trinité, au 1260 Chemin des Peyrous. Mais pas seulement thérapeutiques puisque parmi ses prestations figurent des ateliers d'expression corporelle. Les séances se tiendront dans la salle des associations (salle Planques).

Elles ont lieu le mardi de 17h30 à 19h et s'adressent aux enfants et adolescents à partir de 8 ans. Au programme, on trouve de l'échauffement, la création de chorégraphies de danse moderne, de yoga, des étirements, de la relaxation. Autant d'exercices qui ont pour but de développer la confiance en soi, améliorer la capacité respiratoire, gérer le stress, être plus attentif, développer sa créativité.

Diplômée en Sciences Humaines à la faculté Paul Valéry de Montpellier, formée en Sciences Cognitives et en Gestion Mentale à l'Institut Supérieur de Pédagogie de Paris, Sophie est.Maître-Praticienne en PNL (certifiée par "The society of Neuro-Linguistic Programming" des Etats-Unis) et Maître-Praticienne en Hypnose Ericksonienne.

« Je propose des thérapies brêves aux enfants, ados et adultes en difficultés psychologiques. Cela peut concerner des problèmes de deuil, de maladie, de stress, de troubles du comportement alimentaire, des difficultés scolaires » assure Sophie Mandron qui exerce ses spécialités depuis une quinzaine d'années. Pour en savoir plus sur ce nouveau service on peut se rendre sur son site internet

sophiemandron.wix.com/cabinetdelatrinite ou la contacter sur « sophie.mandron@free.fr » ou par téléphone au 06 22 91 33 62

 

sophie mandron

Sophie propose des services inédits au village

 

 

11:30 Publié dans professions | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sophie mandron | | |

18.09.2015

La fête de la courge avec le sculpteur Jean Parzych

Ce sera la 5ème édition de l'opération « Tout en courge » au jardin de La Prade, sur les terres de Jean Parzych. Elle se déroulera les samedi 19 et 26 septembre de 14 à 19h. les dimanche 20 et 27 ainsi que le dimanche 4 octobre de 9 à 19h.

Exposition et vente à la ferme de plus de 150 variétés de courges comestibles, coloquintes et calebasses

Visite guidée du champ gratuite. Jean organise un nouveau concours doté de 100€ de bons d'achats pour la courge la plus insolite. Spéciales promo pendant la fête (tél 06 33 91 20 16). Les éditions précédentes avaient connu un vrai succés de fréquentation et cela paraît mérité quand on découvre le savoir-faire de cet agriculteur atypique et son impressionnante collection de cucurbitacées qu'il a l'art de transformer en véritables œuvres d'art. (photo)

tout-en-courge

 

 

 

 

 

 

 

 

16:47 Publié dans professions | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : tout-en-courge | | |